We use cookies to deliver a reliable and personalised ArtQuidexperience. By browsing ArtQuid, you agree to our use of cookies.
Sign up

Log in

  Lost password

New on ArtQuid?

Create Your Free Account
Sell your Art
  1. Paintings
  2. Sculptures
  3. Drawings
  4. Photography
  5. Digital Art
  6. Themes
  7. Our Finds
  8. More
Les k-tomes - Particules-musicales. Lawrence Nurtel Lawrence Nurtel - (Frédéric Letrun)
   
Les deux dernières années que nous avons passées sur l’O-17 ont été passionnantes, mouvementées. Mister a fait une découverte fulgurante qui l’a promu au rang de plus jeune savant du système solaire. Il a découvert les k-tomes. Il les a localisés par hasard mais ça lui a quand même valu la distinction de la Lordcosmos.
— Les k-tomes ?
Certes, s’il existe des particules infiniment plus petites que les k-tomes, ils restent relativement modestes en taille. On pourrait dénombrer plusieurs millions de milliards de milliards de k-tomes dans le quark d’une épine de rose. Foin des tailles ! Les k-tomes sont vraiment des particules extraordinaires. Quand Mister a décelé leur existence, il m’a prédit : « Le musicien qui saura capter et manier les k-tomes possédera une baguette magique. » Et il ne s’était pas trompé, lorsque plus tard il me livrait secrètement sa théorie : « Chaque k-tome exhalera un son unique. Une histoire ineffable. Lorsqu’ils se combineront, les k-tomes seront doués d’un pouvoir enchanteur. Certains groupes de K-tomes formeront des nuages aux accords vertueux, des ondes sonores qui empliront l’âme d’un bonheur intense, ces ondes sonores, je les baptise désormais “ particules-musicales ”. »
Quoique Mister n’ait jamais parlé de sa théorie aux scientifiques, ces derniers ont avancé exactement la même : « Les k-tomes sont partout; ils se déplacent d’atome en atome, de notre Galaxie à une autre, à des vitesses impensables. Les k-tomes sont les maillons qui forment la mémoire de la matière, et cette mémoire a la particularité d’être musicale et bénéfique. » Les scientifiques partagent cette théorie parce que leurs radiotélescopes et leurs u-raniscopes ont tout de même réussi à décrypter des signaux. Et, bien que ces signaux faibles et déformés ne soient guère plus audibles que ceux d’un scaphandrier jouant de la harpe au fond d’un océan, certains chercheurs tablent même sur l’hypothèse que la somme des k-tomes de la Galaxie est un tout organisé. Un tout qui dispense un langage, une intelligence.
Jusqu’à ce jour, personne n’est parvenu à isoler des k-tomes. Les manipuler encore moins. Non, personne. Personne, sauf Mister et moi. Nous le pouvons depuis longtemps. Grâce à la translator k-tomique. Grâce à la « translator », invention aussi géniale que secrète du professeur Glückstern, nous pouvons les écouter, les enregistrer, les réécouter. Nous pouvons aussi les assembler, les désassembler, les superposer, les mélanger; à l’infini. Ils sont l’incroyable palette sonore avec laquelle nous composons…

Sur les cinq années passées sur l’O-17, les deux dernières ont été intenses. Nous avons donné pléthore de concerts. Contrairement aux prévisions de Glückstern et de Mister, notre musi-k-tome n’a pas empli de bonheur toutes les âmes du Monde. Notre musique a suscité le doute, la curiosité, l’admiration. Tandis que les uns se disaient insensibles à cette musique, les autres affirmaient qu’elle était un oxygène spirituel, un philtre de félicité. Malgré les avis divergents, nos compositions étaient diffusées partout. Nous ramassions des météorites d’or sous des pluies de diamants. Glückstern, lui, n’a jamais cherché à s’enrichir davantage. Sa fortune colossale, exponentielle, se moquait éperdument de quelques gains supplémentaires. Le contrat que nous avions signé le stipulait clairement : il était hors de question qu’il empoche un quelconque pourcentage sur les bénéfices provenant des diffusions. Non. Le chiffre d’affaires des particules-musicales n’était pas sa motivation cardinale. L’important pour lui était de savoir que son nom allait entrer dans l’histoire de la musique. Son grand bonheur était de posséder et de dispenser une énergie salutaire, un art que personne d’autre ne pouvait produire.
Notre mécène s’est toujours montré respectueux à notre égard. Il n’a jamais prétendu être le compositeur de cette musique venue d’« ailleurs ». Plus qu’un imprésario, il avait l’image d’un découvreur. Il était notre mentor. La plupart des gens étaient conscients que le professeur était le père spirituel de ses deux spatiomusiciens. Le premier, Mister Look, représentait le jeune talent prometteur qui avait quitté la Terre et voyagé deux longues années pour se rendre sur l’O-17 afin d’y parfaire ses connaissances avec le célèbre professe… Un choix loin d’être le fruit du hasard. Quant à moi, Lud Aster, j’étais l’ambassadeur des biodroïdes Made in Tom Glückstern; les biodroïdes dernière génération qu’une flopée de bases orbitales allaient commander. L’o-17 devenait la plus prestigieuse, la plus convoitée des pépinières du système solaire. Désormais, Glückstern avait plus que le pouvoir; en distribuant, de façon subreptice, la mémoire musicale de la Galaxie, il accédait à une sorte d’éternité.
Chaque nouvelle composition était attendue comme un événement. Les concerts prévus sur les bases orbitales alentour affichaient toujours complet. Salles et coupoles croulaient sous les applaudissements. Mais le succès croissant avait quelque chose d’angoissant. S’il y avait des connaisseurs discrets, des profanes touchants, ou des rêveurs en quête d’extase, en revanche, l’attitude de certains fans nous laissait perplexes. Leur dévotion était sans bornes. On aurait dit qu’ils se nourrissaient de notre musique comme des vampires s’abreuvant de sang, que dans leurs veines coulait un Rhésus k-tome négatif; ils semblaient parfois contaminés par un virus indécelable qui les désincarnait. Il arrivait même que des émules, humains, biodroïdes, désireux de changer de visage, passent sous les bistouris experts d’un pantosculptor : certes, en devenant sosies des musiciens de l’O- 17, ils s’offraient un masque de célébrité, mais ils devenaient des clonoïdes à la saveur impersonnelle, des doubles fantomatiques.
Pendant un concert, si l’on nous avait jetés dans la cohue des mélomanes enragés, nous n’aurions pas survécu; bousculades amicales; caresses cannibales. Cette vénération immodérée nous pesait. Jamais nous n’aurions voulu devenir des modèles, des idoles. Au fond, nous pressentions que les k-tomes de la Galaxie, ces grains de mémoires, ces entités musicales, attendaient autre chose que la sueur des bains de foules endiablées…
Les k-tomes - Particules-musicales
Art by Independent Artists,  Paintings,  Oil
Author: Lawrence Nurtel
81 x  100 cm  /   31.9 x  39.4 in
Themes: Sciences, Sciences Fiction  /   Authenticity / Provenance: Sold by the Artist  /   Period: Contemporary  /  
 
Posted: july 10, 2014 / Modified: july 10, 2015
Copyright Lawrence Nurtel - (Frédéric Letrun)

Thdg-Art
Premium members Thdg-Art , June 28
Une tranche de cervelle dans laquelle est inscrite la mémoire de l'Univers éternel !

Très beau !
ThDG
Jamart
Premium members Jamart , October 25
Fascinante et me fait penser à l'éternité, bravo
Ellen
Premium members Ellen , September 11
Bonjour, Un régal !
Bonne rentrée créative.
Dalhia
Premium members Dalhia , September 10
Toujours des textes captivants et des illustration sublimes ! Tu es vraiment quelqu'un qui sort du lot! Et quel plaisir cela me procure de voir tant d'originalité de connaissances, de part de rêve et de génie dont je dois dire je ne me lasse pas !
Extraordinaire tout simplement !
Renaud Guillet
Renaud Guillet , September 7
Extraordinaire! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !
Eric Vanacore
Eric Vanacore , August 28
Superbe ! ! !
Françoise Miray
Françoise Miray , August 23
Juste fabuleux !
Marisol
Premium members Marisol , August 8
Fantastique ! ! !
Cat Elle
Cat Elle , July 11
J'adore !
Irène
Premium members Irène , July 10
J'ai cru a une photo, bravo Lawrence et merci pour le gentil commentaire sous «bottes de pailles», très touchée! !
 
Les k-tomes - Particules-musicales
Price not public
On special request
85
Lawrence Nurtel - (Frédéric Letrun)
Lawrence Nurtel - (Frédéric Letrun)
Artist Sculptor 
France
Oil
View more similar artworks
Exhibit a similar artwork
Art Materials

Select language

  1. Deutsch
  2. English
  3. Español
  4. Français